Tahaqaq : un accompagnement « taylor made »

TAHAQAQ : UN ACCOMPAGNEMENT « TAYLOR MADE »  

Au soir de la cérémonie de remise des prix de l’édition 2020, en décembre dernier, MEDIA LOVES TECH avait quitté Tahaqaq avec un engagement : celui de renforcer les capacités prometteuses de l’équipe de fact-checkeurs marocains. Dix rendez-vous et une trentaine d’heures d’échanges avec une douzaine de spécialistes internationaux plus tard, c’est désormais chose faite ! Durant le mois de mars, les lauréats du prix des jeunes talents auront profité du réseau d’experts de MEDIA LOVES TECH mis spécialement à leur disposition pour franchir un palier supplémentaire.

Mieux maîtriser le social media : workshop avec Yasmina Al-Gannabi

En concertation avec les jeunes entrepreneurs de Tahaqaq, MEDIA LOVES TECH a dessiné une série de rendez-vous « cousus main » pour répondre à des besoins spécifiques : capacity building, social media, développement du business et management. Après un an d’activité sur Facebook et Instagram – et un nombre de followers à cinq chiffres -, le moment était propice pour prendre le temps de la réflexion et imaginer la suite. Sur deux rendez-vous, Mohamed Ezzouak, fondateur du portail d’infos marocain Yabiladi, a apporté un éclairage précieux sur les caractéristiques du marché local. Avec l’aide de Chekib Abdallah et Martin Vogl, formateurs pour la DW Akademie, il a amené l’équipe a (re)définir ses objectifs et à dessiner les pistes de développement possibles. « C’est très agréable d’accompagner un projet à fort potentiel en phase de scaling », estime Mohamed Ezzouak, « d’autant que l’équipe de Tahaqaq est une équipe studieuse et impliquée ».

Par la suite, Tahaqaq a retrouvé la business coach Amina Ellouze, elle qui avait déjà accompagné les 12 équipes du programme #MLT2020. La rencontre avec cette spécialiste du changement organisationnel faisait sens à l’heure où les effectifs de Tahaqaq s’agrandissent.

Renforcer le cœur de métier

Savoir où l’on va et comment l’on souhaite travailler est une chose, mais améliorer son savoir-faire en est une autre. Ainsi, Tahaqaq a également appris comment tirer le meilleur du social media. Comment ? En se sensibilisant au storytelling et en apprenant à analyser les informations générées par le trafic sur ses réseaux. Deux thèmes explorés en compagnie de Yasmina El Gannabi, Audience Development Manager à la DW.

Capture d’écran Instagram.com/tahaqaq.ma

Et bien sûr, plusieurs formations ont abordé le cœur du métier de Tahaqaq : le fact-checking. En compagnie de Rachel Baig et Joscha Weber, l’équipe fact-checking de la chaîne DW, Tahaqaq a pu se pencher sur les méthodes de travail d’une équipe de professionnels. Avec le journaliste égyptien Mohamed Kassab (Matsda2sh), l’équipe marocaine a passé en revue les outils de fact-checking actuels. Enfin, elle a également pu suivre une formation sur le thème de la vérification des sources encadrée par Malek Khadhraoui (Al Khatt) et complétée par un webinaire en compagnie du journaliste d’investigation Ahmed Al-Shami (BBC Arabia).

La richesse d’un réseau international

Pour la fact-checkeuse Yasmine Laabi, l’intense cycle de renforcement « a répondu à toutes les attentes et besoins de Tahaqaq ». L’équipe y voit désormais plus clair pour aller plus loin. Yasmine a pu pleinement apprécier « le grand apport des professionnels du domaine » et goûter à la richesse de l’écosystème MEDIA LOVES TECH : un réseau d’experts engagés et dévoués, toujours avec pédagogie et dans la bonne humeur !